Actualités financières, Vie institutionnelle

L'UNRS s'inscrit dans la démarche de développement durable

Mis en ligne le

La Responsabilité Sociétale des Organisations (RSO) est l’expression consacrée à la mise en place d’une démarche volontaire de développement durable au sein d’une organisation de travail. Bien que ce sujet ait vu sa popularité augmenter considérablement dans les dernières années, le concept existe au moins depuis les années 1950.

 

La norme ISO 26000, publiée en novembre 2010, représente le premier véritable standard de la responsabilité sociétale. Elle définit la responsabilité sociétale comme étant la responsabilité d’une organisation vis-à-vis des impacts de ses décisions et de ses activités sur la société et sur l’environnement. Elle se traduit par un comportement transparent et éthique qui :

·         contribue au développement durable y compris à la santé des personnes et au bien-être de la société ;

·         prend en compte les attentes des parties prenantes ;

·         respecte les lois en vigueur et est compatible avec les normes internationales ;

·         est intégré dans l’ensemble de l’organisation et mis en œuvre dans ses relations.

 

Les missions fondamentales de l’Assurance Maladie en font une entreprise soucieuse d’exemplarité. Conformément au Plan cadre développement durable 2011-2014 de la Sécurité sociale, cette démarche s’organise autour de cinq axes :

·         la responsabilité sociale (exemple : accompagnement de la mobilité interne) ;

·         la responsabilité économique (exemple : baisse de la consommation d’énergie) ;

·         la responsabilité environnementale (exemple : recyclage du papier) ;

·         la gouvernance ;

·         l’implication dans la vie locale.

Ainsi l’Assurance Maladie a engagé depuis 2013 une politique concrète de RSO. Une charte RSO a été élaborée pour fédérer l’ensemble des salariés. Elle a pour objectifs de clarifier les enjeux de la RSO et d’aider les collaborateurs à identifier les actions à mener au quotidien, à travers dix engagements clés (par exemple, limiter l’empreinte de l’activité sur l’environnement ou mener une politique d’achat responsable). Les principaux organismes d’’AMO ont d’ailleurs intégré cette démarche dans leur COG (RSI 2016-2019, CNAMTS 2014-2017).

 

Une coopération en matière de système d’information de gestion immobilière a été mise en place au sein de l’institution de la Sécurité Sociale. Dans un cadre conventionnel, la CNAMTS a mis à la disposition des organismes gestionnaires du régime obligatoire son système d’information RAPSODIE et ses modules périphériques. Le portail web RAPSODIE comporte deux fonctionnalités :

·         un module d’alimentation d’une base de données relative aux indicateurs de développements durables des organismes de sécurité sociale ;

·         un module de recensement immobilier.

 

En s’inscrivant dans une démarche RSO, les organismes de l’Assurance Maladie ont économisé 4,7% d’énergie en 2013 par rapport à 2012. La réduction cumulée depuis 2009 dépasse 11 % (ce résultat s’explique par une sensibilisation accrue des collaborateurs à l’impact environnemental et économique de leur consommation, par la réalisation de travaux d’efficacité énergétique sur certains bâtiments (isolation des façades, changement de chaudière…), ou encore par la poursuite de la densification des surfaces). Ont également été enregistrés depuis 2009, 13,3% de réduction des achats de papier (un résultat essentiellement dû à la dématérialisation et au déploiement des téléservices). Enfin, 86% des déchets papier et carton ont été recyclés en 2013 par l’ensemble des organismes de l’Assurance Maladie.

 

La CNMSS également engagée depuis de nombreuses années dans une démarche éco responsable contribue au quotidien à la stratégie nationale en matière de développement durable. A ce titre, l’UNRS s’est inscrite dans la démarche RSO par la dématérialisation des appels de fonds qui a été mise en place au sein de l’UNION le 1er mars 2017.